St Gengoux, Tournus… Impact commercial et politique de la canonnière

Supermarché tout près du centre bourg de St Gengoux :
une histoire de conquête du marché local et une stratégie de 35 ans

dossier créé en 2012


Quel serait l’impact économique et social de l’actuel projet Schiever à St Gengoux ?

Maxi est à 700m du centre bourg commerçant et le lieu envisagé pour le nouveau magasin : à 350m (pièce jointe).

La distance serait donc divisée par 2 et la surface de vente doublée !

C’est un record inégalé en la matière et cela a le mérite d’être clair.
Cela s’appelle : conquête du marché local en implantant la grande surface au plus près du centre bourg pour capter la clientèle des producteurs et des commerçants.

C’est exactement la stratégie commerciale qui provoque la désertification des villages et des rues commerçantes jusque dans les villes.

 

 


Or, la Commission Nationale d’Aménagement Commercial (la
CNAC), refuse désormais les projets d’implantation (ou d’agrandissement) équivalents pour cause de trop grande proximité des centres bourgs. Pour la Saône et Loire, à Prissé et à Branges, les projets viennent d’être refusés pour cela et en raison de leur danger pour l’environnement et le patrimoine.

Comparons avec Buxy… L’animation commerciale du centre se porte de mieux en mieux. Pas une boutique vide ! Et, pourtant, à Buxy, il y a un supermarché sans doute comparable à celui que le même groupe Schiever veut planter, à St Gengoux, tout près du centre…

Mais…

– la population de Buxy est double de celle de St Gengoux.

– et, à Buxy, la distance entre le point milieu du centre commerçant (le barycentre) et le supermarché est plus grande qu’aujourd’hui à St Gengoux avec le Maxi : > 900m.
Cela change tout (pièce 2) !

Si les « critères » que certains veulent imposer à Saint Gengoux (accroissement de la taille et division de la distance) étaient appliqués à Buxy, il faudrait créer un supermarché double de l’actuel à 350m du point milieu du centre commerçant (pièce 2). On devine quel serait le résultat…

Et à Cluny ? Eh bien, c’est tout aussi convainquant (pièce 3).

Bizarrement soutenu par des élus et des candidats prétendant défendre l’intérêt général, la grande distribution pratique à Saint Gengoux ce qu’elle ne peut plus faire ailleurs : la politique de la canonnière

A 150 km d’ici, la cité de Puy Guillaume ridiculise les affirmations de la municipalité de Saint Gengoux. Son dynamisme florissant est dû à son refus systématique de toute implantation de la grande distribution :

http://www.liberation.fr/societe/2013/02/08/puy-guillaume-les-ideaux-du-village_880490?xtor=rss-450

A Saint Gengoux, le mal est fait : Maxi est déjà largement responsable de la fermeture de 40 commerces en 20 ans. Mais il faut veiller à éviter de l’aggraver.

  • Pour sauver le ruisseau historique de la cité et le caractère de celle-ci,

  • comme pour protéger les producteurs et les commerces locaux,

  • aussi pour pouvoir relancer l’activité du centre bourg et conserver la possibilité de revaloriser la cité médiévale et ses paysages…

le projet de la grande distribution doit être déplacé sur un terrain plus éloigné (et sans eau).

le collectif de défense de Saint Gengoux

.

.

Simulation à Buxy suivant le projet St Gengoux

 

Simulation à Cluny suivant le projet St Gengoux

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s